Sélectionner une page

De nombreuses activités industrielles nécessitent de bénéficier d’espaces réfrigérés. Bien souvent, ce type d’espaces soumis à de très faibles températures sont nécessaires dans le cadre de l’industrie agro-alimentaire. En effet, qu’il s’agisse d’entrepôts ou d’espaces de conditionnement de produits frais ou surgelés, les employés travaillent au quotidien dans des zones à basse voire très basse température. Mais quels sont les réflexes à adopter dans ce type de configuration sur le lieu de travail ? Réponse avec les experts du froid industriel, l’entreprise BV Froid.

Opter pour un équipement adéquat

Les employés amenés à travailler dans une chambre froide ont besoin de profiter des équipements les plus adaptés à l’exercice de cette activité. Ainsi, il est obligatoire que les employés soient équipés de chaussures de sécurité adaptées à des très basses températures. De plus, des vêtements appropriés pour se protéger du froid sont également requis.

Surveiller la formation de givre sur les sols

Dans de beaucoup de domaines, les risques d’accident du travail sont nombreux. Dans le cadre d’une activité exercée dans un espace frigorifique, il est essentiel de surveiller toute formation de givre au sol. Ce phénomène se produit souvent à l’entrée des chambres froides où la chute peut donc être dangereuse. Il est donc primordial de sécuriser les entrées et les sorties de ce type d’espaces afin de limiter tout risque de chute pour les employés.

Disposer d’issues de secours adaptées

Il est possible qu’un employé présent dans une chambre froide se retrouve enfermé ou bloqué à l’intérieur de l’espace frigorifique. Par conséquent, afin de préserver la bonne santé des employés, il est essentiel de mettre en place des dispositifs permettant de sortir rapidement de ce genre d’espaces. Les issues de secours se doivent d’être accessibles, et visuellement identifiables à l’aide de panneaux et de circuits lumineux.